Accueil / Actualités / 70% des collèges du Finistère déjà accessibles

70% des collèges du Finistère déjà accessibles

image handicapGrâce à l’action du Conseil général du Finistère, 70% des collèges publics du département sont déjà accessibles aux personnes à mobilité réduite avec un objectif de 100% à l’horizon 2015.

La majorité départementale au Conseil général du Finistère entend tenir son engagement de développer l’accessibilité des services départementaux au public.

L’objectif, imposé par la loi, visant à rendre accessibles les bâtiments recevant du public aux personnes handicapées s’est décliné au Conseil général du Finistère par la réalisation d’un diagnostic de l’ensemble des bâtiments départementaux (plus de 180 sites) puis par l’adoption d’un schéma directeur en 2010. Une priorité a ainsi été fixée pour la réalisation des travaux dans les collèges, en commençant par le handicap moteur nécessitant les travaux les plus lourds en termes financiers et techniques.

Le taux d’accessibilité des collèges, tout handicap confondu, était de 41% lors de l’établissement du diagnostic en 2010. Il est passé à 55% en 2012, puis à 70% en 2013 avec un objectif de 100% à l’horizon 2015. L’estimation des travaux s’élève ainsi à plus de 20 millions d’euros.

6 nouveaux sites vont être mis en accessibilité d’ici la fin de cette année :

  • le collège de la Tour d’Auvergne à Quimper
  • le collège Brizeux à Quimper
  • le collège François Manac’h à Commana
  • le collège François Collobert à Pont-de-buis
  • le collège François Charles à Plougasnou
  • le collège Keranroux à Brest

44 collèges publics seront donc accessibles fin 2013.

Ainsi, la majorité départementale au Conseil général du Finistère agit pour l’égalité des chances et des droits, et donc pour que tous les collégiens, quelle que soit leur situation, puissent étudier dans de bonnes conditions et accéder à leur établissement scolaire.

Cela passe également par une offre de transports scolaires adaptée pour les enfants en situation de handicap. En 2012-2013, plus de 700 élèves ont bénéficié d’une prise en charge du Conseil général, le plus souvent par taxi, pour un budget de 4,6 millions d’euros. Pour l’ensemble du Finistère (hors établissements de Brest métropole océane), des conventions sont passées avec les taxis pour les inciter à regrouper les enfants à bord des véhicules. Environ 200 taxis sont conventionnés à ce jour.

Pour le Conseil général du Finistère, la prise en compte du handicap est un incontournable de toutes ses politiques et inscrite comme telle dans son projet stratégique. L’une des ambitions du nouveau schéma départemental 2013-2018 (voté en juin dernier) est notamment de favoriser la participation active des personnes handicapées à la vie de la cité, quel que soit leur âge, en développant leur inclusion dans la vie sociale et en répondant au mieux à leurs préoccupations et besoins.

>> Pour plus de détails, vous pouvez consulter l’article sur la rentrée scolaire 2013-2014 (en cliquant ici) ainsi que l’article sur le nouveau schéma départemental en faveur des personnes handicapées (en cliquant ici).