Accueil / Actualités / Ados d’mots : favoriser l’expression et l’autonomie des jeunes

Ados d’mots : favoriser l’expression et l’autonomie des jeunes

ados dmots 2013 vignetteEn 2004, un diagnostic partagé par les élu-es du département et les professionnels de terrain, montrait un éloignement croissant des jeunes de 15 à 25 ans vis-à-vis de l’écrit, du livre et de la lecture. Ceci était particulièrement marqué dans les zones plus rurales du Finistère, à l’instar de ce qui est observé dans d’autres départements.

 

Y remédier par une action à la fois adaptée et innovante devint alors l’un des axes principaux du Plan de développement de la lecture publique portée par la majorité départementale. Celui-ci a été voté en 2004 et s’intègre au Plan de lutte régional contre l’illettrisme.

En 2005, le projet « Ados d’mots » débute, nourri de l’enthousiasme de sept structures et de cinq écrivains. Depuis, quatorze auteurs sont venus apporter leur contribution pour accompagner des jeunes finistériens dans leur cheminement, et parfois retrouvailles, avec l’écrit et le livre. En sept ans, environ 200 jeunes ont ainsi été accompagnés dans le cadre de ces ateliers d’écriture.

Solange CREIGNOU, conseillère générale déléguée à la culture, s’est ainsi investie pour inscrire ce projet dans la durée et au plus près des publics concernés. En 2012, Ados d’mots a reçu le soutien de la DRAC via le Contrat territoire lecture signé avec le ministère de la culture et de la communication, ce qui permet d’ancrer encore davantage ce projet dans l’action culturelle mise en œuvre sur le territoire via la Bibliothèque du Finistère.

La 8ème édition d’Ados d’mots s’est déployée de janvier à mai 2013 avec les bibliothèques et dans des collèges, lycées et autres structures du département. Le 29 mai, au théâtre Max Jacob à Quimper, le conseiller général Michel LOUSSOUARN a assisté à la restitution théâtralisée des textes écris par les 60 jeunes participants et joués par des comédiens.

A cette occasion, le conseiller général a souligné que « les politiques publiques appréhendent trop souvent les jeunes sous le seul aspect pathogène. Mais au Conseil général du Finistère, nous considérons que la jeunesse est avant tout une richesse pour notre département et qu’elle doit être mise en valeur comme telle. La société demande trop souvent aux jeunes de produire des efforts pour s’insérer, que se soit à l’école ou dans le monde du travail, alors qu’elle même n’est pas toujours inclusive à leur égard. Chaque jeune, quel qu’il soit, a des talents qui ne demandent qu’à s’exprimer. Les écrivains qui animent les ateliers Ados d’mots aident à faire éclore ces talents et à redonner confiance à ces adolescents et jeunes adultes en renvoyant d’eux-mêmes une image positive ».

Cette action s’inscrit ainsi dans notre volonté de faire de l’accès à la culture un vecteur de cohésion sociale. Les élu-es du groupe « Finistère à gauche » entendent relever le défi de l’égalité des chances en valorisant la jeunesse et en favorisant l’épanouissement de tous.