Accueil / Actualités / Des leviers pour l’engagement des jeunes en Finistère

Des leviers pour l’engagement des jeunes en Finistère

Ce jeudi 6 avril est organisée une rencontre rassemblant élu.e.s, technicien.ne.s et jeunes Finistérien.ne.s pour échanger sur les enjeux de coordination des actions portées par les collectivités Finistériennes en faveur de l’autonomie des jeunes.

Entretien avec Marie Gueye, Vice-présidente en charge de la jeunesse pour expliquer cette démarche.

Comment est née l’idée de telles rencontres ?

De nombreuses institutions ont une responsabilité et une compétence à l’égard des jeunes : l’État, l’ensemble des collectivités territoriales, les partenaires sociaux… Pour agir efficacement en faveur des jeunes finistériens, il était crucial de développer une réflexion partagée et d’harmoniser le travail conduit sur les territoires. C’est le sens de ces rencontres qui au-delà de satisfaire les besoins d’échanges de pratiques, d’appui ressources, de mutualisation, ouvre un espace de réflexion collective sur l’intérêt et les modalités pratique de mise en œuvre d’une politique jeunesse intégré dans le Finistère, sur le rôle que joue les coordonnateurs jeunesse pour atteindre cette objectif.

Cela faut plusieurs années déjà que le Département se mobilise…

Oui, c’est vrai. Ces rencontres traduisent une volonté politique déjà ancienne que l’on retrouve intacte dans notre projet de mandat. Nous déployons déjà des actions autour de la co-éducation, de la prévention des risques, de l’insertion sociale et professionnelle. Nous travaillons également avec les collectivités locales. Par exemple, à travers les Contrats de territoire, nous participons au financement de postes de coordonnateurs jeunesse dans les EPCI.

Accolés à ces actions concrètes, il y a ces espaces de dialogue et de partage tels que ce réseau des coordonnateurs ou encore le Groupement Interinstitutionnel Jeunesse en lien avec les services de la DDCS, ceux de l’Éducation Nationale, les Fédérations d’éducation populaires, le CRIJ de Bretagne…Ils sont tout aussi importants.

Revenons à cette journée : quelle en est le programme ?

Si l’ensemble de ces outils sont indispensables, c’est bien avec les jeunes et non plus seulement pour les jeunes que nous devons travailler. Nous devons leur faire confiance, reconnaître leurs initiatives et construire des outils d’accompagnement de leur autonomie.

Nous avons construit cette journée avec les jeunes et ils en sont totalement acteurs. Après une matinée d’échanges de pratiques professionnelles, l’après-midi est consacrée à l’émission : « Paroles de jeunes » diffusée en direct via la page Facebook du Département. Ce media, créée par un collectif de jeunes, porte leur parole, leurs projets, permet les débats sur leurs actions sur le territoire. C’est sur « l’engagement et le service civique » que les jeunes ont choisis d’échanger durant cette émission.

Je souhaite enfin évoquer la plateforme « Projets jeunes en Finistère ». Ce site Internet est né de la volonté commune du Département du Finistère et du Centre Régional Information Jeunesse Bretagne de communiquer et de valorisation les projets des jeunes. C’est également un outil pédagogique, un lieu de ressources pour donner à tous les jeunes les clés pour réussir à monter leurs projets. Il se veut évolutif, ouvert, participatif et des jeunes porteurs de projet, utilisateurs de la plateforme, peuvent venir y témoigner de leur expérience. L’adresse à retenir : www.projetsjeunesenfinistere.fr

Mieux travailler ensemble, mettre en cohérence et rendre complémentaires nos actions, partager les réussites, les idées…autant de thèmes qu’il faut continuer à travailler pour une politique en faveur des jeunes ambitieuse.