Accueil / Actualités / Favoriser le “bien vieillir” en Finistère

Favoriser le “bien vieillir” en Finistère

mms_20150915_165454

Ce mardi, restitution par Nathalie Sarrabezolles, Solange Creignou et Marc Labbey de la concertation et des orientations qui en découle.

Nous vivons plus longtemps. Cet allongement de la durée de vie est une chance. C’est aussi un défi pour permettre de vieillir dans de bonnes conditions. C’est le sens de notre engagement pour cet enjeu de société.

Au recensement 2011, près de 20% de la population finistérienne a plus de 65 ans, soit environ 176 000 personnes. Et dans les années à venir, l’INSEE envisage la poursuite du vieillissement de la population. D’où la nécessité d’avoir une vision prospective et une prise en compte globale des problématiques liées au vieillissement.

C’est le rôle du Département, collectivité des solidarités, qui construit la politique du « bien vieillir » en Finistère. Il consacre aujourd’hui environ 113 millions d’€ par an aux personnes âgées (soit plus de 10% du budget). L’ambition du Département est bien d’aller au-delà pour prendre en compte les effets du vieillissement dans l’ensemble des politiques départementales (transports, logement, vie culturelle, sociale…).

Une méthode : une concertation exceptionnelle de tous les acteurs et la coordination des partenaires sur tout le département

C’est dans ce cadre que, depuis plusieurs mois déjà, une large concertation a été lancée pour créer le nouveau schéma “bien vieillir en Finistère” pour les années 2015 à 2020. Elle a permis de faire participer et contribuer plus de 120 personnes aux questions liées au « Bien vieillir” majoritairement des partenaires du secteur mais également des citoyens et usagers… Ce mardi 15 septembre était organisé un temps fort de restitution de ces réflexions collectives devant plus de 150 personnes.

Un schéma comme vision politique sur les cinq prochaines années pour la prise en compte du vieillissement.

mms_20150915_165502La prochaine étape, c’est le vote en Assemblée départementale des orientations construites au fil de la concertation. D’ores et déjà, plusieurs enjeux majeurs sont déclinés en fiches-actions concrètes. Accompagner le maintien à domicile ou l’accueil de qualité en établissements, encourager la vie sociale des personnes âgées, soutenir les aidants familiaux, poursuivre la progressive accessibilité de l’espace public : ce sont autant d’exemples de dispositifs qui seront présents dans ce nouveau schéma pour « Bien vieillir en Finistère ».

Scroll To Top