Accueil / Actualités / L’Antigone Z quitte Douarnenez

L’Antigone Z quitte Douarnenez

Le cargo Antigone Z est immobilisé à Douarnenez depuis le 3 avril 2012, date à laquelle les 10 membres de l’équipage russo-lituanien sont entrés en grève pour réclamer à l’armateur le règlement de leurs salaires impayés depuis 11 mois.

L’Antigone Z était arrivé à Douarnenez pour embarquer une cargaison de chinchards et de harengs congelés à destination d’Alexandrie en Egypte.

La première priorité aura été de trouver une issue sociale favorable aux marins. La Fédération internationale des ouvriers du transport et l’association Mor Glaz se sont mobilisées à cet effet pour obtenir le paiement des salaires de l’équipage. Un accord a été finalement obtenu entre l’affréteur et les 10 membres de l’équipage qui ont reçu 186 792 euros d’arriérés de salaire et 11 000 euros au titre des frais de rapatriement.

L’équipage est rentré chez lui et l’entreprise Makfroid a récupéré sa cargaison.

Après avoir fait l’objet de deux saisies conservatoires sur le gazole et sur la cargaison, l’Antigone Z a été placé en détention administrative par le centre de sécurité des navires, empêchant son déplacement en l’état.

Refusant de se substituer au propriétaire du navire défaillant pour le gardiennage et l’entretien du navire, le Conseil général, garant de la sécurité des infrastructures portuaires, a saisi le Tribunal de Grande Instance de Quimper pour demander le déplacement du navire vers le port de Brest.

Pour le Conseil général, l’immobilisation de l’Antigone Z dans le port du Rosmeur ne pouvait en effet constituer une solution satisfaisante quant à la sécurité des usagers, des riverains du port et des acteurs économiques présents sur le site. L’autorisation lui a été accordée le 14 décembre 2012.

Le Conseil général a parallèlement engagé des démarches auprès du Conseil régional de Bretagne pour que le port de Brest puisse accueillir le navire. Le port de Brest présente en effet les caractéristiques nécessaires pour accueillir l’Antigone Z dans des conditions normales au regard de la sécurité des personnes, des biens et de la sauvegarde du milieu naturel environnant.

Le Conseil régional a donné son accord au Conseil général. Conformément aux instructions du centre de sécurité des navires, le Conseil général a pris les précautions nécessaires pour mettre le navire en conformité avec la résolution A-765 (18) de l’OMI. Le transfert de l’Antigone Z est opéré par un remorqueur de la société Boluda basée à Brest. Un temps envisagé au mois de janvier, le déplacement du navire n’a pu être effectué plus tôt en raison des mauvaises conditions météorologiques des dernières semaines. L’Antigone Z quittera les quais du port départemental de Douarnenez le jeudi 28 février vers 10 heures.

Quant à l’avenir, le Conseil général du Finistère entend se placer au rang des créanciers en demandant la saisie du navire afin d’obtenir de l’armateur le remboursement des frais engagés (près de 47 000 euros) pour assurer la conservation du navire, y compris son remorquage vers le port de Brest.