Accueil / Actualités / Le collège, un acteur central du territoire

Le collège, un acteur central du territoire

image reseauxAu-delà de sa mission éducative, le collège participe à l’aménagement du territoire et au développement local. Pour encourager les projets collaboratifs, le Conseil général du Finistère expérimente cette année le dispositif « collège et territoire » dans plusieurs établissements publics du département.

Dans le domaine de l’enseignement, le Conseil général souhaite développer, dans les prochaines années, la notion de « collège et territoire » afin de prendre en compte le rayonnement du collège dans sa proximité et de renforcer les liens entre les collectivités.

De multiples interactions existent en effet entre le collège et son environnement. Le collège est à la fois vecteur d’aménagement du territoire, garant de la continuité éducative et partenaire des services départementaux. Il est également un acteur du tissu économique, ouvert sur le monde et sur son environnement local.

C’est un acteur central puisqu’il est généralement la première concentration de personnes sur un territoire pendant le temps scolaire. La plupart du temps, les personnels enseignants et non enseignants sont localisés à proximité et s’investissent sur le territoire alentour du collège hors temps scolaire. Enfin, les partenariats sont nombreux entre les collèges et la pluralité d’acteurs socioéconomiques qui sont en relation avec lui (parents, entreprises, fournisseurs, hôpitaux, gendarmerie…).

Le projet « collège et territoire » vise à instaurer entre les établissements et le Conseil général une véritable contractualisation reposant sur des objectifs partagés et faisant l’objet du financement du Conseil général et d’autres collectivités locales. Il s’agit de favoriser le développement de partenariats stables et durables entre l’établissement et les acteurs associatifs, sociaux, environnementaux, économiques et structurels autour de lui afin de construire collectivement et dans la durée des actions pédagogiques et éducatives innovantes. Cette démarche doit conforter le collège comme l’élément qui contribue à la structuration du territoire pour améliorer les conditions de scolarisation des élèves.

A partir de cette rentrée 2013-2014, cinq collèges publics du Finistère participent à ce nouveau dispositif :

  • le collège Aux Quatre Vents à Lanmeur (avec le développement d’un partenariat avec les archives départementales autour de la commémoration de la première guerre mondiale)
  • le collège Jean Jaurès à Bannalec (avec un travail commun entre le collège, son internat, le territoire d’action sociale et la commune pour les activités périscolaires)
  • le collège Max Jacob à Quimper (sur le thème de la multi-culturalité)
  • le collège des Abers à Lannilis (sur les activités liées à la voile et au nautisme)
  • le collège Jean Jaurès à Huelgoat (sur les nouvelles technologies)

La majorité départementale au Conseil général du Finistère souhaite ainsi encourager une dynamique territoriale autour du collège pour donner aux élèves des chances supplémentaires de réussite scolaire et favoriser le mieux vivre ensemble.

 

>> Pour plus de détails, vous pouvez consulter l’article et le dossier de presse sur la rentrée scolaire 2013-2014 en cliquant ici.