Accueil / Actualités / Le Conseil général du Finistère, partenaire du salon THETIS sur les énergies marines renouvelables

Le Conseil général du Finistère, partenaire du salon THETIS sur les énergies marines renouvelables

thetis imageLes 10 et 11 avril 2013 se tiendra à Brest la deuxième édition de la convention d’affaires internationale Thetis-EMR, événement unique en Europe exclusivement dédié aux énergies marines renouvelables.

Ce salon est organisé sous le haut patronage du Ministère français de l’écologie, du développement durable, des transports, du logement et de l’énergie, avec le soutien de la Région Bretagne, de Brest métropole océane et du Département du Finistère.

Il a pour objectifs de réunir et de faciliter les échanges entre les acteurs français et européens de ce secteur ainsi que de mettre l’accent sur le rôle clé des énergies marines renouvelables (EMR) dans le futur. De nombreux professionnels de la filière seront présents, en particulier des organismes et entreprises bretons et finistériens.

Le secteur des énergies marines présente en effet une opportunité de développement pour le Finistère.

Le Conseil général a donc décidé de créer un fonds spécifique doté d’1 million d’euros pour le soutien au développement de ces énergies renouvelables.

Le Département s’est également engagé dans plusieurs projets d’envergure dont :

  • le projet SABELLA : à l’occasion de la Commission Permanente de mars 2013, l’Assemblée départementale a ainsi alloué un soutien financier de 300 000 euros à ce projet d’EMR, sous forme d’une avance remboursable multi-collectivités. La société SABELLA SAS (Ingénierie et Maîtrise d’œuvre dans le domaine des énergies marines), basée à Quimper, est pionnière dans la technologie hydrolienne pour la production d’EMR. Après un exercice concluant de l’immersion de l’hydrolienne pilote D02 dans l’Odet, cofinancé par le Conseil général, l’entreprise développe aujourd’hui l’hydrolienne D10, retenue dans le cadre des investissements d’avenir.
  •  le projet MERIFIC (Energies marines dans les territoires insulaires et périphériques) : dès 2009, le Conseil général du Finistère et le Cornwall Council ont initié un travail autour de la question des énergies renouvelables. Lancé en septembre 2011 pour une durée de 3 ans, ce programme d’action européen repose ainsi sur un partenariat fort entre le Finistère et la Cornouaille britannique afin de soutenir le développement des EMR sur les deux territoires (y compris les Iles de la Mer d’Iroise et les Iles Scilly). MERIFIC pourrait servir, à terme, de projet pilote afin de porter d’autres régions d’Europe sur ce chemin.
  • le développement d’une plateforme technologique pour les EMR à Brest, dans le cadre d’un projet portuaire d’envergure : le Département, Bmo, la CCI de Brest (concessionnaire du port), la Région Bretagne (propriétaire du port) et l’Etat – réunis pour le polder au sein du SMBI (Syndicat Mixte de Brest Iroise) – se sont en effet engagés dans un programme global d’investissement sur 6 ans et avec un budget global de 134 millions d’euros. Les travaux d’aménagement prévus permettront notamment d’accueillir, sur 38 hectares de polder, de nouvelles activités industrielles avec en tête de proue les EMR, et en particulier l’éolien offshore et l’hydrolien.