Accueil / Actualités / Le Département : acteur des solidarités !

Le Département : acteur des solidarités !

Cœur d’action du Département, les politiques de solidarités humaines en faveur de personnes âgées, aux familles, à la jeunesse, à l’enfance en danger, représente plus de 40% de notre budget total.

Marc Labbey, Marie Gueye et Solange Creignou, en charge de la mise en œuvre de ces politiques ont détaillé, en Séance plénière de janvier 2016, l’ensemble de nos actions en ce domaine. Passage en revue des principaux points et nouveautés de ce budget 2016 :

Poursuivre notre action en faveur des jeunes et des familles

Chaque année, le partement mobilise plus de 96 M deuros pour agir en faveur des jeunes et des familles. L’accès à l’autonomie pour les jeunes ou encore l’accompagnement des familles vers l’épanouissement nous tiennent à cœur. Le Conseil départemental a décidé de prolonger en 2016 l’actuel schéma pour permettre l’évaluation, avec tous nos partenaires, des politiques de solidarité menées en direction de l’enfance, des jeunes et des familles.

Cette action prendra en compte le cadre de la future feuille de route établie par la Secrétaire d’état chargée de la Famille et de l’Enfance. Le Département a été précurseur, et a déjà mis en œuvre de nombreuses préconisations de la loi (dans son « Projet pour l’enfant » et dans sa prise en charge des MIE par exemples), il souhaite aller encore plus loin.

La question de l’accueil des mineurs isolés étrangers (MIE) a d’ailleurs encore une fois fait réagir la droite départementale. Il faut rappeler la réalité : le Département accueille environ 170 mineurs isolés étrangers. Il contribue à les accompagner dans leur quotidien. 110 places d’accueil ont été créées par le Conseil départemental. Le Finistère, qui est une terre du vivre-ensemble, a fait le choix de la solidarité, a contrario de plusieurs départements gérés par la droite, qui refusent cet effort de répartition de ces mineurs sur leur territoire. Nous nous adaptons pour répondre au mieux aux besoins de ces enfants. Le Département et ses partenaires, notamment associatifs, ont pris différentes mesures pour mieux répondre aux spécificités de ces jeunes en situation d’isolement et de détresse. C’est une nécessité morale pour nous d’agir.

Soutenir les jeunes Finistériens

La jeunesse est l’une des priorités du Département. Sur cette politique volontariste du Département, les moyens alloués sont maintenus. Nous poursuivrons notre soutien aux projets portés par les jeunes via le Fond Départemental d’Aide à l’Initiative des Jeunes et nous serons présents pour répondre à leurs besoins urgents grâce au dispositif « Avenir Jeunes 29 » qui permet de financer des aides ponctuelles (aide alimentaire, aide d’urgence et aide à l’achat ou réparation de véhicule) ou le passage du permis de conduire.

Toujours dans le domaine de l’insertion sociale et professionnelle, nous sommes fiers d’avoir participé à l’expérimentation de la Garantie Jeune qui a permis de donner de nouvelles perspectives à des centaines de jeunes finistériens grâce au travail précieux réalisé par les 4 Missions locales du département.

«Bien Vieillir» en Finistère, le défi du Département

Le Finistère fait du « bien vieillir » une priorité dans la mise en place de ses politiques publiques. Acteur des solidarités, il entend favoriser l’épanouissement des personnes âgées. En effet, l’allongement de la vie fait que le Finistère connaît un vieillissement de sa population. D’où la nécessité d’anticiper ce vieillissement à moyen terme pour continuer de permettre le « bien vieillir ». Notamment en accompagnant la perte d’autonomie et en favorisant la vie sociale des personnes âgées. Pour cela, le Département se donne les moyens avec un budget de plus de 113 millions d’euros en direction des personnes âgées (plus de 10% de son budget). Pour mener ces actions le plus efficacement possible, le Département souhaite avoir une vision large et transversale des effets du vieillissement en adaptant l’ensemble de ses politiques pour l’épanouissement des personnes âgées (transport, vie culturelle, logement, vie sociale, etc.).

Notre volonté est d’agir de manière solidaire sur tous ces niveaux, à tous les âges de la vie, pour que chacun puisse s’épanouir dans notre département.

Scroll To Top