Accueil / Actualités / « L’insertion et l’emploi de demain » / Forum de l’insertion – jeudi 4 juillet 2019

« L’insertion et l’emploi de demain » / Forum de l’insertion – jeudi 4 juillet 2019

Ce jeudi 4 juillet a eu lieu le 8ème Forum de l’insertion, piloté par le Conseil départemental du Finistère. L’occasion de réunir plus de 400 personnes, agents, associations, élu.e.s, au Pôle Pierre-Jakez Hélias de l’UBO à Quimper.

L’objectif de l’évènement était de rassembler  les acteurs de l’insertion en un même temps afin de croiser les regards sur l’évolution des politiques d’accompagnement des personnes privées d’emploi, afin :

  • de partager collectivement les constats et les nombreux défis à relever pour participer à la rénovation de l’accompagnement vers l’insertion sociale et professionnelle ;
  • de favoriser l’interconnaissance et la mise en réseaux par la mise en relation du monde de l’entreprenariat et les acteurs associatifs de l’insertion ;
  • d’évoquer pour le Département la nouvelle stratégie départementale d’accompagnement des allocataires du RSA.

La Présidente du Conseil départemental, Nathalie Sarrabezolles, s’est réjouie en ouverture du Forum de la mobilisation massive de l’ensemble des participants. Alors que l’insertion constitue une politique majeure du département, représentant 100 M€ chaque année, Nathalie Sarrabezolles a rappelé que l’objectif du Département était d’accompagner chacun vers l’autonomie, dans une démarche collective.

Expos photos, ateliers, table-ronde…, la journée était l’occasion de nombreux échanges entre tous les acteurs du champ de l’insertion.  Ainsi la table ronde : « Vers une nouvelle politique d’insertion et d’emploi », a réuni, aux côtés de Michaël Quernez, 1er vice-président du Conseil Départemental, les représentants de l’État, du Conseil régional de Bretagne, entreprise et association pour un dialogue autour de la nécessité de faire évoluer et renforcer l’accompagnement que nous devons aux personnes en difficultés d’emploi.

Michaël Quernez a rappelé le rôle majeur des politiques d’insertion et d’inclusion du Conseil départemental, la réflexion qui a été menée depuis un an sur les politiques menées qui ont amené à la mise en place du Référentiel RSA, adopté lors de la dernière séance plénière du CD29. Entre le RMI et le RSA, une crise économique majeure a traversé le pays, qui a entraîné une augmentation de 40% des demandeurs, qui représentent aujourd’hui 18000 demandeurs dans le Finistère. L’essentiel est selon lui de pouvoir mobiliser des moyens importants sur un temps court. Le référentiel RSA répond à cette nécessité, à travers une mise en parcours simplifiée et accélérée.

Sophie Rogery de Pôle Emploi a souligné la grande richesse des échanges sur le thème de l’insertion dans le Finistère. Le nouveau protocole d’accompagnement global, dont la signature est intervenue à l’issue de la table ronde, vise notamment à s’occuper prioritairement des personnes qui cumulent des difficultés sociales et d’emploi. Il s’agit d’un suivi d’une durée de 6 mois, pour accompagner le demandeur vers l’autonomie. Douze conseillers, gérant chacun 50 demandeurs, sont dédiés à la mise en œuvre de ce dispositif. L’accompagnement global améliore de 27% le retour à l’emploi.

Pour Georges Pellen, Président de Sato relais qui met notamment en place des chantiers d’insertion, il est essentiel de croiser le social et l’économie dans l’accompagnement des demandeurs.

Emmanuelle Legault est PDG de Cadiou Industries et Présidente du Crepi. Le Crepi est un club d’entreprises qui crée des parcours d’insertion, sous formes de rallyes et bénéficie d’un lien très fort avec les entreprises du territoire, avec notamment l’objectif de donner à voir la réalité du monde de l’entreprise. Emmanuelle Legault rappelle que des centaines de postes à pourvoir ne trouvent pas preneurs.

Georgette Bréard, vice-présidente en charge de la formation au Conseil Régional de Bretagne, souligne qu’il faut aller vers les personnes en difficulté, car il y a un public important que ne vient plus vers les institutions. Elle indique également qu’une partie des publics dont le Département a la charge ne sont pas directement « employables » et qu’un accompagnement est nécessaire.

François Gautier, de la Direction générale de la cohésion sociale, présente les projets du gouvernement : perspective d’un revenu universel d’activité, afin de simplifier l’éventail des minima sociaux, et mise en œuvre d’un service public de l’insertion.

Plusieurs ateliers de discussion ont ensuite eu lieu autour de cinq thématiques :

  • Emploi, insertion, pauvreté dans le Finistère : que disent les statistiques ?
  • La place des acteurs de l’insertion et la gouvernance : l’enjeu de la rénovation
  • Lutter contre l’exclusion : aller vers
  • L’insertion demain : le pari à relever
  • L’entreprise et l’emploi de demain : paroles d’entrepreneurs

Mathieu Klein, Président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et corédacteur du rapport au Premier Ministre sur l’accompagnement des allocataires du RSA, est intervenu sur les réformes en cours des politiques publiques de l’insertion.

Enfin, un échange a eu lieu autour des travaux issus de la Mission d’études « pauvreté » initiée par le Département entre Marie Gueye, vice-présidente en charge de la jeunesse, déléguée à l’insertion, un représentant du groupe de réflexion « jeunes en Finistère » et une représentante des allocataires du RSA.