Accueil / Actualités / Rapport d’évaluation du schéma des enseignements artistiques – Intervention de Anne Maréchall – Séance plénière du 22 juin 2018

Rapport d’évaluation du schéma des enseignements artistiques – Intervention de Anne Maréchall – Séance plénière du 22 juin 2018

La loi de 2004 fait obligation aux départements de décliner un schéma des enseignements artistiques (musique, danse, arts du cirque, arts dramatique…). Avec pour ambition de proposer une offre d’enseignements artistiques de qualité, quel que soit son lieu de vie, celui du département du Finistère a toujours soutenu :

  • l’accessibilité au plus grand nombre ;
  • une possibilité de découverte et de perfectionnement ; un éveil à la curiosité quel que soit la situation géographique, sociale ou physique ;
  • un renforcement de la qualification des enseignants ;
  • le développement de l’offre culturelle sur les territoires.

Ceci dans une cohérence territoriale.

La présidente a souhaité que ce schéma fasse l’objet d’une évaluation au terme de huit années de mise en œuvre. Cette évaluation répond à une exigence d’efficacité, de transparence et de démocratie. Celle-ci a été réalisée sous la présidence d’Aurélien Djakouane, maitre de conférences de l’université Paris Nanterre. Elle montre que de grands chantiers restent encore à mener en faveur d’un élargissement du public. De belles évolutions ont aussi pu voir le jour grâce à la mobilisation des acteurs institutionnels et associatifs autour de ce schéma : structuration de l’offre, professionnalisation et parcours de l’élève.

Ce rapport d’évaluation qui va vous être présenté, vous l’aurez compris, ne constitue pas un aboutissement mais bien une étape dans notre volonté commune de voir se développer sur nos territoires une offre d’enseignements artistiques structurée diversifiée de qualité innovante accessible. Les préconisations proposées dans ce rapport seront utiles à l’écriture du prochain schéma qui sera soumis à votre vote en décembre prochain.

Avant de laisser la parole, en l’absence d’Aurélien Djakouane, à Emmanuel Quéré et Nolwenn Colin de la DAECG en charge de la conduite de cette évaluation, je souhaite remercier tous les partenaires ainsi que les différents services concernés pour leur engagement dans ce processus démocratique