Accueil / Actualités / séance plénière : Intervention de Marie Gueye – Aides à l’investissement en IAE

séance plénière : Intervention de Marie Gueye – Aides à l’investissement en IAE

Lors de la séance plénière du 19 octobre 2017, Marie Gueye, Vice-présidente en charge de la jeunesse Déléguée à l’insertion , a présenté le rapport concernant les critères d’éligibilité aux aides à l’investissement en IAE (Insertion par l’Activité Économique).

Retrouvez ci-après son intervention :

« Mme la Présidente, Cher.e.s Collègues,

Le PDI 2016-2021 sur son axe stratégique « Favoriser l’accès et le retour à l’emploi » s’est donné pour enjeu de poursuivre la promotion, le développement, la professionnalisation et la consolidation des acteurs de l’insertion par l’activité économique ».

Le conseil départemental soutient en ce sens les structures d’insertion par l’activité économique qui sont les entreprises d’insertion, associations intermédiaires, entreprises de travail temporaire d’insertion ou les ateliers et chantiers d’insertion.

Ce soutien représente près de 460 places en insertion et permet ainsi à de nombreuses personnes de remettre le pied à l’étrier.

Pour autant ces dernières années nous avions constaté que la situation de certains partenaires s’était fragilisée. Ce contexte a amené le département à réaliser un audit de la situation financière et administrative des 34 chantiers d’insertion du département en 2015. L’étude pointait entre autres le besoin d’un soutien supplémentaire pour accompagner la modernisation des structures et de leur outil de production, l’amélioration des conditions de travail des salariés en insertion et l’adaptation des conditions d’accueil et particulièrement l’accès des femmes aux chantiers d’insertion.

Le rapport soumis au vote aujourd’hui est la traduction concrète dans les fiches actions du PDI 2016-2021 Du département. Car nous le savons tous ici, les conditions d’accueil des salaries dans les chantiers d’insertion font partie des éléments de réussite des parcours d’insertion.

Il s’agit vraiment ici de proposer aux personnes en insertion de pouvoir intégrer des structures modernes et conformes aux exigences du monde économique.

Nous visons également et dans le cadre de notre projet départemental à favoriser l’égalité femmes –hommes en permettant l’égale ouverture de ces chantiers.

Un petit rappel sur la démarche, je signale qu’un groupe composé de partenaires de l’insertion (chantiers d’insertion), des agents du département, des services de l’état (inspection du travail) a travaillé aux critères d’attribution de financement qui vont sont soumis et que vous retrouvez dans le détail dans le rapport.

1-Aides aux chantiers d’insertion propriétaires de leurs locaux ou disposant d’un bail auprès d’un bailleur public

2-Aides aux chantiers d’insertion disposant d’un bail privé

A noter que les aides à l’investissement pour les ateliers et chantiers d’insertion seront attribuées sous condition. Un plan de financement équilibré ne fragilisant pas la situation financière de la structure ainsi qu’un cofinancement ou autofinancement partiel seront demandées.

L’aide sera plafonnée à 1250€ par place conventionnée soit 10 000 € pour un chantier de 8 places. Ce plafond d’aide ne peut être accordé qu’une fois sur une période de 36 mois. Une enveloppe de 150 000€ est inscrite au PDI pour la Période 2017-2020.

Ce dispositif va répondre aux besoins des structures comme personnes bénéficiaires. Je vous prie donc de bien vouloir délibérer sur les critères d’attributions de financement proposés.

Je vous remercie de votre attention. »

Scroll To Top