Accueil / Actualités / Transition énergétique : l’engagement du Finistère

Transition énergétique : l’engagement du Finistère

IMG_5220En janvier 2009, notre Département était la première collectivité bretonne à se doter d’un Plan Climat Energie Territorial. Le bilan est très encourageant grâce à la mobilisation collective suscitée. Début novembre, Michaël Quernez, Isabelle Assih, Stéphane Le Bourdon et Stéphane Péron ont été à la rencontre d’entreprises finistériennes qui oeuvrent elles aussi concrètement à l’aboutissement de la transition énergétique.

Nous sommes engagés en faveur des énergies renouvelables, de la qualité de l’eau, des espaces naturels, de la gestion des déchets… Cette volonté écologique a été reconnue au plan national à travers différents classements nationaux. Ces défis sont désormais un facteur considérable de la qualité de vie et de l’attractivité du territoire. Nous travaillons avec tous les acteurs pour construire des programmes et des plans d’actions efficaces, mais aussi pour sensibiliser chacun et soutenir les initiatives.

En janvier 2009, le Conseil général du Finistère devenait la première collectivité bretonne à se doter d’un Plan Climat Energie Territorial (PCET). Il a participé à des avancées en matière d’économie d’énergie, de production d’énergie renouvelable représentant la consommation de 3 500 foyers ou encore à la baisse des émissions de gaz à effet de serre.

Nous avons renforcé cette action en votant plus récemment notre second Plan Climat Energie Territorial. Il décline dans le Finistère les orientations internationales et nationales. Les objectifs du Département sont ambitieux et correspondent à la règle des 3×20% : réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% ; réduction des consommations d’énergie de 20% ; production d’énergie renouvelable à hauteur de 20% du mix énergétique. Il s’agit de rentrer résolument dans une étape de transition vers un modèle énergétique sobre en carbone et efficace en termes de consommation.

Pour cela, nous sommes mobilisés auprès des acteurs économiques, des porteurs de projets, et aussi auprès du grand public en termes d’information et de sensibilisation à ces enjeux. Et nous avons aussi agi à l’échelle du Conseil départemental lui-même, qui avec plus 3 800 agents, se doit d’être exemplaire. Ainsi un Plan de déplacements, l’achat de véhicules électriques, une démarche interne d’éco-responsabilité, ont pu voir le jour au sein même des services du Département.

Les premiers résultats sont encourageants grâce à une réduction globale des consommations d’énergie et une tendance à la baisse de la consommation par habitant. Bien que la part des énergies fossiles dans l’approvisionnement reste prédominante, le Finistère a considérablement fait progresser sa capacité à couvrir ses besoins. Ce gain d’autonomie énergétique est à rapprocher du bilan très positif du territoire en matière de production d’énergies renouvelables grâce à notre engagement important auprès des porteurs de projets.

Alors que se tient en décembre la très attendue COP21 de Paris, le Conseil départemental a organisé les 4 et 5 novembre un accueil presse sur cette thématique afin de mettre en valeur de savoir-faire finistérien et mettre en lumière ces acteurs de solutions durables pour une croissance verte.

Michaël QUERNEZ, premier vice-président chargé de l’insertion et de l’économie, et président de Finistère Tourisme, ainsi que les conseillers départementaux Isabelle ASSIH, Stéphane LE BOURDON et Stéphane PERON sont ainsi allés à leur rencontre.

IMG_5228A Carhaix tout d’abord pour visiter la société Quénéa Energies Renouvelables (systèmes de production d’énergie en applications photovoltaïques et éoliennes), puis à Ergué-Gabéric sur le site Blue Solutions du groupe Bolloré qui travaille actuellement à concevoir et fabriquer des transports collectifs 100% électriques. A Quimper le lendemain pour échanger avec la société ENAG (matériels destinés à la conversion d’énergie statique et dynamique), puis à Brest pour une table-ronde au conservatoire botanique national sur « les bonnes idées autour de l’énergie » puis pour visiter les sociétés Compte CO2 (solution incitative à la réduction des émissions de carbone), IMENON Energy (onduleurs pour le solaire en autoproduction), PebsCo Bretagne (solution d’externalisation de systèmes informatiques dans une démarche éco-responsable), TOWT (transport de marchandises à la voile), et 3EI (traitement et valorisation des ressources méthanisables). Et enfin à Plabennec pour échanger avec la société AMZAIR Industrie (pompes à chaleur en aérothermie et géothermie).

Qu’il s’agisse de grandes compagnies mondiales ou bien de PME et stat-up locales, ces entreprises oeuvrent à l’aboutissement de la transition énergétique. Elles participent également à l’attractivité du Finistère. C’est leur savoir-faire, leur diversité et l’éclectisme des projets finistériens que le Département a souhaité mettre en avant.