Accueil / Commissions / Mobilités et Aménagement du territoire / Un Finistère connecté et ouvert – Intervention de Kévin Faure – Séance plénière 31 janvier – 1er février 2019

Un Finistère connecté et ouvert – Intervention de Kévin Faure – Séance plénière 31 janvier – 1er février 2019

Madame la Présidente, Cher.e.s collègues,

Comme vient de le présenter Marc Labbey, président de la commission Solidarité, Enfance,
Famille, l’engagement du Conseil départemental pour un Finistère “Connecté et Ouvert” est
fort.
En effet, le projet départemental 2016 – 2021 précise l’objectif de faciliter l’accès des
Finistérien.s à Internet. Cet objectif constitue à nos yeux un réel enjeu d’égalité entre les
habitants mais doit également être un enjeu d’égalité entre les territoires.
Depuis plusieurs années, la fracture numérique existe dans les territoires à l’échelle nationale
mais nous ne nous résignons pas à la laisser s’installer en Finistère.
C’est pourquoi, l’action du Conseil départemental depuis déjà plusieurs années permet de
construire une infrastructure numérique pérenne pour que les foyers finistériens puissent
bénéficier – dès aujourd’hui dans certains secteurs – et dès demain dans d’autres – de l’accès
au Très Haut Débit. Cette infrastructure numérique pérenne est, lorsqu’il s’agit du
raccordement d’un logement à la fibre optique, un réel critère de valorisation de l’habitat –
critère qui est aujourd’hui primordial lors des transactions immobilières.
Cependant, bien que le Très Haut Débit soit l’objectif, il n’en demeure pas moins que la
construction physique du réseau de fibre optique et le raccordement des locaux est onéreux,
invasif et complexe à déployer et nécessite à la fois une matière première spécifique et une
main d’œuvre associée qui est tout aussi spécifique. Il s’agit d’ailleurs d’une complexité de
mobiliser cette main d’œuvre spécifique aujourd’hui car il existe une quasi pénurie de
techniciens formés au déploiement de la fibre optique ce qui n’aide pas les acteurs engagés
à respecter les délais annoncés. C’est donc une construction inévitablement longue qui
s’opère sur laquelle le Conseil Départemental est particulièrement présent mais nous savons
que via l’investissement d’aujourd’hui sur le déploiement de la fibre optique nous
garantissons l’émergence des nouveaux modes de vie de demain.
Le rôle du Conseil départemental est également d’être en support et en appui des
collectivités dans leurs besoins d’accès à l’internet à Très Haut Débit. C’est pourquoi, pour
les EPCI qui en ont fait la demande auprès de Mégalis, nous signerons les conventions de
financement avec celles-ci pour leur permettre de bénéficier une Montée en débit.
Parce que l’arrivée du Très Haut Débit est longue, notre responsabilité de faciliter l’accès à
Internet nous engage également à assurer un accès au Haut Débit. C’est la raison pour
laquelle, via le réseau d’initiative publique Penn Ar Bed Numérique, nous avons boosté le mix
de solution alternatives qui permettent aujourd’hui d’adresser une offre d’accès au haut
débit à l’ensemble des Finistérien.s. Nous serons particulièrement attentifs à la continuité de
service pour les abonnés à Penn Ar Bed Numérique lors de sa transmission à son repreneur
à la fin de l’année 2019. Il en va d’une préservation des infrastructures que nous avons mis
en place et financé mais aussi d’une absence d’impact dans l’accès à internet haut débit sur
le territoire pour les abonnés.Enfin, l’accès à internet à haut et à très haut débit se fait de plus en plus en mobilité. Ce
besoin de mobilité est accompagné au besoin de disposer d’un réseau de téléphonie mobile
le plus homogène possible dans le Finistère. Pour cela, nous poursuivrons les échanges et les
concertations sur l’aménagement des infrastructures de téléphonie mobile avec l’Etat et les
opérateurs de téléphonie mobile afin d’assurer un maillage des réseaux 2G/3G/4G sur
l’ensemble du département. De plus, nous militerons pour tendre vers une cartographie de
couverture téléphonique réellement observée au lieu de couvertures théoriques et
commerciales bien trop souvent présentées.
Voici mes chers collègues résumée l’ambition qui est la nôtre pour l’aménagement
numérique du territoire de notre département et qui vous est détaillé dans le rapport n°30
avec les affectations budgétaires inhérentes et proposé à la délibération de notre assemblée.
Je vous remercie.