Accueil / Actualités / Un Finistère équilibré et équitable – Intervention de Bernard Quillévéré sur le rapport des mobilités et des déplacements – Séance plénière des 1er et 2 février

Un Finistère équilibré et équitable – Intervention de Bernard Quillévéré sur le rapport des mobilités et des déplacements – Séance plénière des 1er et 2 février

Madame la Présidente, Cher.e.s collègues,

Le rapport qui vous est présenté ce jour répond à l’enjeu du projet départemental : « Favorisons la mobilité des habitant.e.s. ».

Avec des objectifs bien définis :

– Garantir la sécurité, la performance et la pérennité du réseau départemental.
– Agir sur les comportements routiers en terme de sécurité, de partage de la route, de mode de déplacements alternatifs.
– Développer l’ingénierie technique départementale dans les territoires.
– Développer des actions nouvelles pour faciliter les déplacements du quotidien.

Ces objectifs sont mis en œuvre au travers de programmes budgétaires.

Aménagement et modernisation du réseau routier départemental

Une cinquantaine de projets identifiés (ponctuels ou structurants) sur la période 2016/2020.
La moitié sont des aménagements requérant des procédures réglementaires et environnementales importantes. L’acquisition du foncier représente une difficulté de plus en plus marquée. Le travail effectif du Département sur les aménagements routiers est donc parfois marqué par la conduite de ces procédures (pour ne pas dire souvent). L’année 2017 a vu la mise en œuvre d’une nouvelle tranche de travaux de la RD 67 au nord de l’agglomération brestoise. Les acquisitions et études d’exécution préalables à la passation des marchés de travaux concernant de nombreux aménagements ont été engagées ou réalisées. Les négociations en vue des acquisitions foncières pour l’aménagement de la RD 770 entre Ploudaniel et l’échangeur de St Eloi ont été lancées. Plus de 100 propriétaires ou locataires sont concernés.

Au vu de l’achèvement de nombreuses études en 2017, l’année 2018 verra donc un engagement conséquent de travaux :

– L’achèvement du créneau de dépassement de Ty Colo (RD 67)

– La réalisation ou l’engagement des travaux pour 5 giratoires (La Carrière à Confort-Meilars, la Boissière à Morlaix, les 3 curés à Bourg-Blanc-Coat Méal et Milizac-Guipronvel, Runhuel à Plouédern, Kérilin à Concarneau).

– La déconstruction des maisons acquises à Quimper, route de Brest, dans le cadre d’un groupement de commande avec la ville de Quimper.

– Et également la poursuite des acquisitions foncières pour l’aménagement de la RD 770.

Les études en cours seront poursuivies et des études nouvelles seront lancées conformément au schéma des infrastructures de déplacement et notamment :

– L’aménagement du barreau neuf de Lanvian entre la RD 712 et la RN 12

– L’aménagement d’accotements revêtus sur la RN 784 pour l’amélioration de l’accessibilité du Cap Sizun.

– L’itinéraire RD 783 entre Concarneau et Trégunc, avec les études d’aménagement des carrefours de Kerancalvez et de Kerviniou.

– L’aménagement des carrefours de Carn Yann (St Evarzec), de la Croix Rouge (Morlaix), de Kerglaz (St Pol de Léon), de Kéravel (Roscoff), de Breignou Coz (Bourg-Blanc), du Keff (La Martyre).

L’année 2018 verra donc un engagement financier du Département pour plus de 5 M€ de crédits de paiement sur la sécurisation et la modernisation de son réseau.

Entretien, exploitation et conservation du domaine routier départemental

En 2017, 36 kilomètres d’enduits et 102 kilomètres d’enrobés ont été réalisés.

– Des travaux de confortement à Coat-Conval sur la RD 785 à Pleyber-Christ ainsi que sur la RD 143 sur l’ouvrage Ar Roudou.

– Enfin le schéma départemental de signalisation directionnelle et touristique s’est poursuivi.

En 2018

– Près de 140 kilomètres de chaussées seront à nouveau reprises soit par un enrobé, soit par un enduit. Une carte par pays sera présentée à la prochaine CP.

– Ces opérations de confortement ou d’entretien des ouvrages d’art routiers départementaux dont le Pont St Jacques à Sibiril, le soutènement de falaise à Pont Triffin à Cléden-Poher, ou encore la continuité écologique du pont de Quillimadec à St Méen.

– Le renouvellement de la signalisation verticale et la mise en œuvre du schéma départemental de signalisation directionnelle et touristique, avec un effort particulier sur la signalisation des différents itinéraires d’accès au Grand Site de la Pointe du Raz.

– 200 000 € seront positionnés en fonctionnement pour l’entretien ou le remplacement des abris-voyageurs du réseau Penn-ar-Bed, dans le cadre d’un accord avec la Région.

– Le conseil départemental continuera d’accompagner les communes réalisant des travaux d’aménagement sur le domaine routier départemental.

– La gestion du domaine dans son ensemble fait bien sûr partie intégrante du programme des travaux 2018. A savoir : l’entretien des bassins, accotements et fossés, la signalisation horizontale, la viabilité hivernale ou encore les réparations après accidents.

A noter : l’utilisation de matériaux recyclés de type mâchefers sera poursuivie et amplifiée pour écouler un stock grandissant.

Pour toutes ces actions, il est proposé d’abonder l’autorisation de programme 2016/2018 d’environ 11 M€ en investissement et de 5,5 M€ en fonctionnement. Actions qui vous seront détaillées lors de la prochaine Commission Permanente.

Moyens en véhicules et moyens routiers

Le parc de la collectivité est constitué de 428 VL, 587 engins routiers et 57 vélos. Après achèvement du plan de rattrapage des moyens routiers fin 2016. 2017 a été marquée par un retour à une programmation normale. Ainsi il vous est proposé pour 2018 : 2,1 M€ pour le renouvellement des VL, matériels et engins routiers en investissement, et 2M€ en fonctionnement pour les carburants, la maintenance et l’entretien des véhicules.

Modes doux et modes de transports alternatifs à la voiture en solo

Dans le cadre du schéma vélo et des schémas des infrastructures par Pays, le département poursuivra ses efforts d’aménagements d’itinéraires de véloroutes et voies vertes et de maillage cyclable du Finistère. 2018 va emboîter le pas à 2017 pour la poursuite de différents aménagements.
De manière non exhaustive :
– Signalisation et jalonnement de la voie verte sur le chemin de halage du Canal de Nantes à Brest (81 kms entre Carhaix et Châteaulin)
– Etudes sur la véloroute du littoral sur les secteurs de la Pointe du Raz, du Faou, et entre la Forêt-Fouesnant et Riec-sur-Belon.
– Etude détaillée et enquête publique sur la V6 en traversée de la Presqu’ïle de Crozon.

Le Département participera également au financement d’une étude régionale sur les retombées économiques du tourisme à vélo et poursuivra son partenariat dans le cadre de la Vélodyssée reliant Roscoff et Hendaye. En 2018 également, les partenariats avec les associations de promotion du vélo se poursuivront à hauteur de 40 000 € de subventions.

Les nouvelles aires de covoiturage du Rouillen et d’Hanvec devraient être aménagées.

L’année 2008 sera marquée par la révision des modalités d’accompagnement du Département en faveur des initiatives cyclables locales : taux d’accompagnement différencié selon les territoires, plafonnement des dépenses subventionnables sur la base d’un ratio kilométrique par type d’aménagement, accompagnement renforcé en coordination ou en ingénierie technique et maîtrise d’ouvrage pour des territoires ciblés.

Cette politique se traduira par un effort financier du département de près de 1,9 M€ de crédits de paiement en 2018.

La sensibilisation au partage de la route

2018 verra la poursuite des conventions d’objectifs avec les partenaires du Département sur ce domaine d’actions, pour 12 800 € de subventions au total.

L’action de sensibilisation des automobilistes aux risques routiers subis par les agents du Département dans le cadre de leurs missions se poursuivra à la rentrée 2018 (les agents du Départements et aussi les employés et ouvriers d’entreprises du BTP travaillant sur les routes).

Le Département sera partenaire de l’Etat, aux côtés de l’AMF, dans le cadre de son élaboration du nouveau Document Général d’Orientations sur la sécurité routière.

Transport des élèves handicapés

Le Conseil départemental a conservé la gestion de ce transport dans le cadre de la loi NOTRe. Sur l’année scolaire 2016/2017, 730 élèves ont été transportés vers leur établissement scolaire en milieu ordinaire. Sur l’année 2017/2018, 760 élèves sont pris en charge, via un système de conventionnement avec les entreprises de taxi organisé par le Département pour optimiser les moyens mobilisés. Une enveloppe de 4,6 M€ est prévue pour cette politique. Sur ce plan d’action, sera également financé le solde de la participation du département à l’opération de modernisation de la ligne ferroviaire Brest/Quimper pour 265 156 €.

Desserte aérienne d’Ouessant

La loi NOTRe n’ayant pas prévu de disposition particulière concernant le transport aérien, il est convenu par conventionnement avec la Région que le département assure ce service jusqu’à la fin de la DSP le 31 mars 2019. Les dépenses de fonctionnement (740 000 €) consistent en la contribution à l’équilibre de l’exploitation.