Accueil / Thématique / Solidarités / Un Finistère solidaire et inclusif – Intervention de Florence Cann – Séance plénière des 31/01 et 1/02

Un Finistère solidaire et inclusif – Intervention de Florence Cann – Séance plénière des 31/01 et 1/02

Madame la Présidente, Chers Collègues,

Cette intervention me donne l’occasion de répondre sur la simplification du traitement du dossier pour l’accès aux droits.

Je suis consciente des difficultés qui peuvent être rencontrées dans l’accès à l’information ainsi que la charge administrative que représente la réalisation d’un dossier MDPH pour l’usager et pour la famille.

Demain, l’usager qui déposera un dossier aura un référent à la MDPH pour mieux l’accompagner.

La réorganisation de la MDPH adoptée en commission exécutive sera mise en œuvre dès Mars 2019, elle permettra de mieux cibler et orienter les demandes en élevant les compétences dès l’accueil, mais aussi une volonté forte de travailler sur l’interconnaissance entre la MDPH et les CDAS par la présence des professionnels de la MDPH une fois par semaine dans les CDAS, avec une organisation par pays, une démarche qui a démarré en ce début d’année à Brest, Morlaix et Quimperlé et bientôt sur Landerneau et Carhaix.

Nous souhaitons également engager des discussions avec le collectif des représentants des personnes en situation de handicap pour participer à cette interconnaissance, pour l’organisation d’une pair-aidance c’est-à-dire un soutien entre personnes au parcours de voie similaire.

Cette interconnaissance permettra d’améliorer le niveau de réponses des CLICS et des CDAS qui maillent notre territoire en termes d’accès aux droits.

Ces actions tendent à réduire le non recours afin que chacun puisse bénéficier d’une réponse adaptée à ses besoins.

Un Finistérien sur 10 est connu de la MDPH, environ 8% ouvrent un droit. Il est intéressant de signifier qu’au 31 décembre 2018 la totalité des dossiers enfants a été traité, ainsi que les cartes mobilité inclusion.

Si nous devons encore améliorer l’orientation des personnes handicapées, faciliter leurs démarches administratives, développer une offre de places en établissements, poursuivre les travaux pour parvenir à une société inclusive, notre projet départemental est engagé dans ce sens.