Accueil / Commissions / Emploi, Attractivité et Insertion / Un Finistère solidaire et inclusif – Intervention de Jean-Paul Vermot – Séance plénière des 31/01 et 1/02

Un Finistère solidaire et inclusif – Intervention de Jean-Paul Vermot – Séance plénière des 31/01 et 1/02

Madame la Présidente, cher.e.s collègues,

Le Conseil Départemental, pour verser ses différentes aides, met en œuvre un règlement départemental d’aide social. Outil repère pour l’ensemble des acteurs, son évaluation et son évolution sont nécessaires pour adopter au mieux notre action et l’adapter aux évolutions réglementaires, ou alors, aux évolutions qu’on put prendre certains de nos partenaires, que ce soit dans la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté ou l’extension de la garantie jeune par exemple.

Dès lors, des évolutions vous sont proposées sur 3 champs :

–          L’enfance et la famille

–          Le logement

–          Les personnes âgées et les personnes handicapées.

avec le souci permanent de simplifier notre action et de mieux répondre à nos concitoyens.

Le rapport recentre donc le fonds « Public en situation spécifique » sur les familles avec enfants, la réflexion sur le Contrat jeune Majeur se lance, l’accueil durable des jeunes confiés par l’ASE se cadre, et se précise le champ des assistants familiaux.

Concernant le logement, pour accompagner et résoudre les difficultés de nos concitoyens, la bonne gestion du FSL (fonds de solidarité pour le logement) nous permet d’augmenter un certain nombre d’aides : frais de déménagement, frais d’assurance, aides à la fourniture d’énergies.

La simplification majeure d’accès à l’aide aux impayés de loyer permettra d’intervenir plus vite, et ainsi casser le plus rapidement possible la spirale infernale de l’endettement, évitant ainsi le risque d’expulsion et garantissant au propriétaire une reprise rapide de l’obligation du paiement des loyers.

Enfin, les CLLE se verraient doter d’une capacité d’appréciation plus large des capacités contributives pour adapter au mieux l’action publique.

En dernier lieu, le règlement adopte les modalités de voies de recours au vu de nouvelles obligations réglementaires, œuvre à la simplification administrative du versement de l’APA en appliquant d’office une prise en charge sans limitation de durée et nous poursuivrons notre effort sur la prise en charge du surcout de transport pour les personnes handicapées tout en lançant l’évaluation de cette action en 2019.

Souci du quotidien de nos concitoyens, bonne gestion, appui renforcé, simplification et évaluation guident notre action et, par conséquent, les évolutions du règlement proposées.