Accueil / Actualités / Visite des infrastructures touristiques de la Cornouailles britannique

Visite des infrastructures touristiques de la Cornouailles britannique

visite cornouaille brittanique imageMichael QUERNEZ, vice-président du Conseil général et président de l’Agence de développement touristique Finistère Tourisme, et Nathalie BERNARD, conseillère générale du canton de Lanmeur et présidente de la Commission départementale de fleurissement de Finistère Tourisme, sont allés visiter en septembre 2011 les infrastructures touristiques du Sud-Ouest de la Cornouailles britannique.

Cette visite de Finistère Tourisme s’inscrit dans la volonté de préparer la candidature du Finistère au label national « Département fleuri » et à faire des parcs et jardins finistériens un axe fort de sa politique touristique pour les années à venir.

La Cornouailles Britannique disposant des plus beaux parcs et jardins d’Angleterre avec une biodiversité remarquable et un savoir-faire reconnu en la matière, la délégation de Finistère Tourisme a pu échanger et comparer les bonnes pratiques et la valorisation des identités paysagères et patrimoniales des deux régions.

Pour la Cornouailles britannique, le tourisme représente 20% de son PIB tandis qu’il représente 10% pour le Finistère. Une dynamique nouvelle est à construire et à inventer entre nos deux territoires pour développer l’offre touristique et attirer de nouveaux clients britanniques en Finistère.

visite cornouaille britanique image 2La délégation d’élus finistériens est allée à la découverte du site le plus visité de Cornouailles Britannique : Eden Project, plus grandes serres d’Europe, qui attirent plus d’un million de visiteurs par an. Ce projet exemplaire a été créé sur une ancienne mine de kaolin dans une zone relativement pauvre et sinistrée de la Cornouailles. Eden Projet emploie 650 personnes et compte 300 bénévoles. Il accueille chaque année au moins 1 million de visiteurs. Ce projet traduit avec force l’ambition portée par les acteurs locaux pour revitaliser un site industriel en déclin. La reconversion de ce site en attraction touristique a été rendue possible grâce au fonds européen Convergence, au concours de la loterie nationale et au financement des collectivités locales.