Accueil / Actualités / Handicap – Intervention de Solange Creignou – Séance plénière – 20 décembre 2018

Handicap – Intervention de Solange Creignou – Séance plénière – 20 décembre 2018

« Madame la Présidente, chers collègues

Nous venons de mener l’évaluation du schéma « Vivre ensemble » et cette évaluation qui vous sera présentée en séance plénière de janvier prochain, va servir de base à la construction du futur schéma.

En effet, le conseil départemental a dans ses missions de solidarité, l’accompagnement des personnes en situation de handicap. C’est en ce sens que nous avons fait vivre le schéma « Vivre ensemble » et c’est en ce sens, que nous devons construire les futures politiques d’accompagnement.

Sans dévoiler les différentes conclusions de l’évaluation, permettez-moi de relever quelques enjeux qui me semblent importants et qui pourraient servir de base aux travaux de construction du futur schéma. Ceux-ci s’articulent autour de trois thématiques essentielles que sont l’autonomie, la vie quotidienne et ses répercussions sur la vie sociale, et la citoyenneté des personnes en situation de handicap.

Ces trois thématiques réunies sont l’essence même de ce qui doit être notre objectif prioritaire : l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la société. Faire en sorte que notre accompagnement ne soit pas un cheminement parallèle à la vie en société mais qu’il crée les conditions d’un parcours au cœur de la société, comme tout un chacun.

Pour cela ,6 enjeux me paraissent déterminants dans les travaux à venir pour l’élaboration de nos politiques.

– Tout d’abord, faire en sorte de bien coordonner les parcours afin d’éviter les ruptures,

– ensuite, travailler à l’accès aux droits des personnes en situation de handicap, – garantir le libre choix de la personne handicapée quant à son mode de vie,

– bien évidemment tout mettre en œuvre pour faciliter la vie sociale des personnes handicapées,

– améliorer également le quotidien des aidants, maillon indispensable mais combien vulnérable, de l’accompagnement des personnes handicapées,

– et enfin, travailler l’accompagnement des jeunes en situation de handicap et, particulièrement, la transition vers l’âge adulte, ou encore la prise en charge des jeunes handicapés  de l’aide sociale à l’enfance, qui cumulent dans leur parcours de vie, handicap, handicap social et /ou handicap familial.

Voilà Madame la présidente, chers collègues, les chantiers sur lesquels nous allons devoir travailler dès les mois à venir et dont le débat d’orientation budgétaire donne les éléments de traduction budgétaire. »