Accueil / Commissions / Enfance et Famille / Un Finistère solidaire et inclusif – Intervention d’Isabelle Assih – Séance plénière des 31/01 et 1/02

Un Finistère solidaire et inclusif – Intervention d’Isabelle Assih – Séance plénière des 31/01 et 1/02

Madame la Présidente, mes cher.e.s. collègues,

Marc Labbey vient de nous présenter les grandes lignes du rapport relatif à l’action sociale de proximité. En toute cohérence, je souhaite prendre le temps de partager avec vous l’état d’avancement d’un projet bien engagé : celui du schéma directeur des lieux d’accueil au sein des centres départementaux d’action sociale.

Il s’agit d’un volet prioritaire de la réflexion menée dans le cadre du projet d’accès aux politiques publiques. Vous trouverez sa présentation écrite en annexe du même projet emblématique.

Ce schéma concernera les 16 centres départementaux d’action sociale (les CDAS) et leurs 10 antennes qui constituent la principale porte d’entrée pour intervenir auprès de l’ensemble des Finistérien.ne.s, et tout particulièrement auprès de celles et ceux les plus en situation de fragilité.

La démarche

Le premier état des lieux des accueils de la direction territoriale d’action sociale du pays de Cornouaille, réalisé en 2017 a été élargi en 2018 sur tous les accueils en CDAS et antennes des pays de Brest, de Morlaix et du COB. Ce travail permet de disposer d’un état précis de nos sites et d’ores et déjà d’identifier les pistes d’amélioration à concrétiser dans les années à venir à travers, en particulier, un plan pluriannuel d’investissement pour nos CDAS.

Pour compléter la réflexion autour de la construction de ce projet, la collectivité a lancé une démarche du nom abscons, voire hermétique de « design de service ». Il s’agit tout simplement d’une démarche participative pour imaginer le « CDAS de demain ». Une équipe projet de professionnels des CDAS de Pont l’Abbé et de Brest Saint-Marc a été constituée. Cette démarche est ponctuée par différents temps de travail : un temps d’observation qui vient de s’achever. Il sera suivi d’un temps de propositions de différentes maquettes pour le CDAS de demain. Puis, les différents scénarios seront ensuite soumis à une phase de test pour aboutir aux propositions des nouvelles modalités d’accueil, en juin 2019.

Photo n°1  L’an dernier, je vous ai présenté une photo de la salle d’attente de Pont l’abbé.

Photo n° 2  Même salle d’attente, photographiée il y a huit jours. Rien ne semble différent, si ce n’est qu’on y voit un travailleur social en pleine interview d’une habitante de Tréogat qui a gentiment accepté, à la fois de répondre au questionnaire, mais aussi, d’être photographiée en vue de la présentation de ce jour. Le jour où cette salle d’attente aura été restructurée, je ne manquerai pas de vous en faire le retour.

Photo n°3 Exemples de cartes à réaction :

Et si on nous montrait comment marchent les services en ligne pendant que l’on attend ?

Et si des témoignages et souvenirs d’usagers étaient affichés au sein du CDAS ?

Et si l’agent d’accueil venait à ma rencontre lorsque j’entre dans le CDAS ?

Les volets du schéma directeur

Quatre volets distincts ont été retenus et seront élaborés à l’issue de l’ensemble des travaux, en juin 2019. Il s’agit là des piliers fondateurs du futur schéma :

  • une charte d’information communication sera élaborée. Elle précisera les modalités de diffusion de l’information sur nos offres de services, de manière identique à tous nos lieux d’accueil (média utilisé, contenu, affichage…). Un volet territorial permettra également d’envisager la diffusion des informations et communications utiles aux personnes, de manière différenciée par territoire.
  • Les relations partenariales seront clairement identifiées au sein des volets de cohésion sociale des contrats de territoire. Les contractualisations qui nous lient à nos « grands partenaires » (CAF, Pôle emploi, mission locale, CCAS…) figureront également dans ce volet. Peut-être sera-t-il nécessaire d’en redéfinir certains contours ?
  • Le schéma pluriannuel d’investissement pour des accueils en CDAS fixera les conditions matérielles de cet accueil, à la fois sur le volet mobilier et sur l’immobilier. C’est un axe également essentiel qui permettra de traiter des questions de qualité (esthétique, accessibilité, adéquation, confidentialité), d’acoustique, d’ergonomie, d’accessibilité numérique est aussi de sécurité.
  • Enfin, le dernier volet de ce schéma fixera les conditions humaines de l’accueil au travers d’une charte de la relation à l’usager. Elle précisera le niveau de service attendu ainsi que les grands principes pour guider les professionnels dans leurs missions d’accueil physique, téléphoniques, les numériques.

Afin d’amorcer les interventions à venir, une première ligne budgétaire d’un million d’euros vous sera proposée au budget 2019. Dans le contexte financier contraint que nous connaissons, l’inscription de cette enveloppe en crédits d’investissement constitue une volonté forte de la collectivité. Volonté de renforcer l’action sociale de proximité relevant de nos compétences, le cœur même de nos missions de solidarité, mais aussi, volonté de  valoriser le travail des professionnels oeuvrant au quotidien auprès des personnes qui en ont le plus besoin.

Remerciements aux professionnels très investis dans ce projets et particulièrement les deux chefs du projet emblématique « accès aux politiques publiques ».