Accueil / Commissions / Mobilités et Aménagement du territoire / Un Finistère équilibré et équitable – Intervention de Bernard Quillévéré – Séance plénière des 31/01 et 1/02

Un Finistère équilibré et équitable – Intervention de Bernard Quillévéré – Séance plénière des 31/01 et 1/02

Madame la Présidente, Cher.e.s collègues,

Le rapport qui vous est présenté ce jour répond à l’enjeu du projet départemental avec des objectifs bien définis :

  • Garantir la sécurité, la performance et la pérennité du réseau routier départemental
  • Agir sur les comportements routiers
  • Développer l’ingénierie technique départementale dans les territoires
  • Développer des actions nouvelles pour faciliter les déplacements du quotidien

Ces objectifs sont mis en œuvre dans le cadre de programmes budgétaires.

Aménagement et modernisation du réseau routier départemental :

Une révision du programme d’actions des schémas des infrastructures était rendue nécessaire pour actualiser ces schémas votés en 2016.

En effet il semblait important de clarifier les enjeux des différents projets en fonction d’une charge financière acceptable pour le département, d’une capacité à faire en termes de moyens humains, d’une priorisation des interventions en termes de justifications techniques ( accidentologie, fluidité du transit, développement des modes doux, solidarité territoriale, coûts, procédures……….)

De fait une programmation s’est faite jour en termes de projets engagés, de projets programmés, de projets en veille mais pouvant avancer en temps masqué. Les conditions de réalisation étant très souvent dépendantes des acquisitions foncières ou des procédures complexes qui rythment l’avancement des projets quelqu’ils soient.

Cette actualisation est aussi l’occasion de rénover nos modalités de partenariat.

  • La maîtrise d’ouvrage, la co-maitrise d’ouvrage ou la délégation de maîtrise d’œuvre seront demain des leviers pour optimiser les interventions du département.
  • La contractualisation locale du partenariat financier, dès le besoin d’aménagement soulevé, sera débattu avec les partenaires. Ces éléments pourraient se concrétiser lors d’une séance plénière ultérieure.

L’année 2018 a vu de nombreux aménagements se concrétiser

  • Dont le créneau de dépassement de Ty -Colo sur la RD 67 ( axe Gouesnou St Renan) ou encore la poursuite des travaux sur la RN 164 à Chateauneuf
  • De nombreuses études ou des acquisitions foncières sont engagées dont les acquisitions foncières liées au réaménagement de la RD 770 entre Ploudaniel et St Éloi . 95% des parcelles sont acquises ou font l’objet d’un accord de vente .

Pour 2019, de nombreux projets sont prévus en travaux ou un études

  • des giratoires ( 3 Curés, Kerilin ), des aménagements dont l’aménagement d’accotements revêtus pour faciliter les dépassements des véhicules lents sur la RD 784 sur deux tronçons situés sur les communes de Plozevet et de Pluguffan, afin d’améliorer la fluidité des déplacements vers le Cap Sizun.
  • Des études sur plusieurs carrefours seront réalisées
  • Les études sur la RD 58 et le barreau de Lanvian seront poursuivies en vue de confier la réalisation à des maîtres d’œuvre privés .
  • Les études concernant St Marie du Menez Hom et la route de Brest à Quimper seront réactivées.

Pour toutes ces opérations, des crédits seront nécessaires et notamment:

  • En autorisation de Programme de dépenses 2017 2020:
  • 10 700 000 euros pour la RD 770 St Éloi Ploudaniel
  • 7 700 000 euros pour la RD 58 Pont la Corde – St Pol de Léon sur 2019 2023
  • 12 650 000 euros pour Lanvian RN 12 RD 712 sur 2019 2023
  • 1 175 600 euros pour le Keff à la Martyre et Kerglaz à St Pol de Léon

Soit en crédits de paiement 2019 plus de 5 millions d’euros.

Entretien, exploitation et conservation du domaine routier :

En 2018: – 65 kilomètres d’enduits et 115 kilomètres d’enrobés ont été réalisés .

– des confortements et des grosses réparations d’ouvrages d’arts routiers ont eu lieu, notamment le Pont St Jacques sur la RD 10 et le Pont de Clohars Fouesnant sur la RD 45 A.

En 2019: – 40 kilomètres d’ enduits et 85 kms d’enrobés sont à nouveau prévus pour renouveler les chaussées

– des aménagements sur les ouvrages d’arts seront engagés :dont le remplacement de la buse de la butte du Cheval à Motreff ou encore la réfection du pont mobile de l’Elorn

– le schéma départemental de signalisation directionnelle et touristique sera poursuivi.

– le département va participer financièrement au schéma directeur d’agglomération de la gestion du trafic ( SDAGT)

Pour toutes ces actions, il vous est proposé de voter des crédits de paiement pour près de 11 millions d’euros.

Moyens en véhicules et moyens routiers

En 2018, une enveloppe de 2 152 000 euros a été consacrée à l’acquisition des engins routiers et des véhicules légers dont 5 Toyota Yaris hybrides , 4 Zoe et une fourgonnette électrique dans le cadre d’une politique plus respectueuse de l’environnement .

En 2019, il vous est proposé de voter des crédits sensiblement identiques et de poursuivre les réflexions multiples sur les motorisations de demain.

Modes doux et modes de transports alternatifs à la voiture solo.

En 2018 :

Les projets de grands itinéraires cyclables se sont poursuivis :

  • voie verte du chemin de halage du canal de Nantes à Brest
  • Voie verte Véloroute n°6 entre Telgruc sur Mer et Camaret-sur-Mer
  • Véloroute n°5 du littoral entre la pointe du Raz et L’Hopital Camfrout

Pour ne citer que quelques unes.

Les projets cyclables accompagnés dans le cadre des contrats de territoire se sont également poursuivis en prenant en compte de nouvelles modalités de financements (indicateur de solidarité et plafond de financement).

Deux nouvelles aires de covoiturage ont été aménagées à Hanvec et à Ergue Gaberic.

La plate forme Ouestgo a été mise en service en mai 2018 et compte déjà près de 41 000 inscrits et 25 nouvelles collectivités ont confirmé leur intérêt pour une adhésion.

En 2019:

Poursuite des aménagements cyclables sur les véloroutes et voies vertes.

L’accompagnement aux communes ou communautés va se poursuivre pour de nombreux projets.

Les études d’aménagement de l’aire de covoiturage de Menez Peulven à Douarnenez seront menées en lien avec la région.

Enfin la plate forme Ouestgo poursuivra son développement par de nouvelles fonctionnalités.

Cette politique se traduira par un effort financier du département de plus de 2 millions d’euros en crédits de paiement.

La sensibilisation au partage de la route

2019 verra la poursuite des conventions d’objectifs avec les partenaires du département.

Des animations auprès des seniors seront menées pour les sensibiliser aux risques routiers en lien avec les centres locaux d’information et de coordination gérontologique.

Les actions de sensibilisation des automobilistes seront poursuivies.

La répartition du produit des amendes de polices sera reconduite.

Un petit mot sur les 80 km/h :

Le sujet est revenu dans le débat ces dernières semaines. Nous ne pouvons que répéter ce qui à l’époque nous avait beaucoup interrogé. A savoir pas de concertation avec les départements avant d’imposer cette mesure.

Aujourd’hui le 80 km/h a été imposé sur toutes les routes départementales dépourvues de séparateurs centraux.

La pose des panneaux 80 km/h a permis une baisse de la vitesse d’environ 8%.

Il apparaît que certaines routes bi-directionnelles sont adaptées au 90 km/h, d’autres au 80 km/h ou d’autres encore au 70 km/h car en secteur urbanisé diffus, voir encore moins !!!

L’application du 80 km/h au cas par cas est d’actualité, mais pour l’instant nous n’avons pas la main !

Rappelons que la plupart des accidents sont liés à des excès de vitesse !

Transport des élèves handicapés

En 2017 – 2018 760 élèves ont été transportés.

En 2018 – 2019 830 élèves sont pris en charge par le Conseil Départemental.

Une enveloppe de 4 525 000 euros est prévue pour financer cette politique.

Desserte aérienne d’Ouessant

En 2018, le département a versé une compensation financière de 708 948 euros.

En 2019, il vous est proposé de voter une enveloppe de dépenses de 710 000 euros, la DSP étant reconduite pour 1 an. Le temps pour la Région de reprendre la gestion en direct.

Je vous remercie.