Accueil / Actualités / Faisons du défi de l’allongement de la durée de la vie un atout pour le Finistère

Faisons du défi de l’allongement de la durée de la vie un atout pour le Finistère

Entre 2010 et 2020, le nombre de personnes de plus de 75 ans devrait croître de 15 % en Finistère. Face au défi de l’allongement de la durée de la vie et aux évolutions démographiques à venir, le report sine die du débat sur la dépendance est une mauvaise nouvelle.

L’augmentation des coûts de la prise en charge des parents âgés pesant sur leur famille, les difficultés rencontrées par le secteur de l’aide à domicile et par des établissements accueillant des personnes de plus en plus dépendantes, les inquiétudes sur la pérennité du financement de la dépendance pour laquelle la part versée par l’Etat se réduit au détriment des Conseils généraux, méritaient qu’un débat national, de qualité, pose les enjeux et y réponde.

Face à ce recul gouvernemental, nous ne renonçons pas. Nous devons innover pour proposer un projet de société solidaire qui permette à chacun de bénéficier d’une qualité de vie à tout âge. 

Pour ce faire, le Conseil général du Finistère a organisé deux rendez-vous citoyens pour échanger et informer avec les Finistériens. Pierre MAILLE, Président du Conseil général, et Yves DAUDIGNY, sénateur, Président du Conseil général de l’Aisne et Vice-président de l’Assemblée des Départements de France en charge des politiques sociales et familiales, ont ainsi présenté le 13 octobre 2011 au centre culturel l’Athéna à Ergué-Gabéric les actions novatrices mises en œuvre par le Conseil général du Finistère et les propositions de l’ADF dans ce domaine.

Scroll To Top