Accueil / Actualités / Finistère Solidarité Logement: intervention de Jean-Paul Vermot / Séance plénière du 20 juin 2019

Finistère Solidarité Logement: intervention de Jean-Paul Vermot / Séance plénière du 20 juin 2019

FINISTERE SOLIDARITE LOGEMENT

L’évaluation de notre dispositif, effectuée de manière permanente, a souligné un désajustement de son organisation devenu majeur ces 2 dernières années.

En effet, sous-utilisé, il ne répondait plus complètement aux besoins d’accès ou de stabilisation dans le logement de nos concitoyens.

Dès lors, l’ensemble des partenaires et financeurs du fonds, les prescripteurs, les agents du Conseil départemental ont construit un diagnostic du fonctionnement en prenant en compte les évolutions de l’environnement : problématique de gestion des prêts, création du fonds unique d’aide, mise en place du SDIME (Service départemental d’intervention pour la maîtrise de l’énergie), etc…

Dès lors, les objectifs ont été fixés :

–          Simplifier le recours aux aides du fonds

–          Rendre plus accessibles les différentes aides

–          Favoriser la complémentarité des dispositifs (CF fonds unique d’aide)

–          S’inscrire résolument dans la prévention des expulsions locatives

Des principes ont également été adoptés pour atteindre les buts fixés :

–          Donner de l’autonomie de décision au professionnel du Conseil Départemental

–          Adapter les exigences en fonction du type d’aide sollicité

–          Préserver un taux d’effort « logement » compatible avec les finances du demandeur

La philosophie adoptée est de répondre de manière innovante avec de nouvelles aides pour s’adapter aux nouveaux besoins : aide d’urgence, aide sanitaire (désencombrement, nettoyage, dératisation, vidange de fosse), ouverture à toutes les sources d’énergie.

En relevant les plafonds d’aide, notre volonté est de faire immédiatement « levier » pour empêcher que des situations s’enkystent durablement, tout en préservant l’équilibre aide directe/prêt qui engage, quand c’est possible, le bénéficiaire dans une démarche co-construite.

Une nouvelle fois, dans une stricte maîtrise de ses dépenses, notre collectivité s’engage au plus près de nos concitoyens avec de nouvelles modalités d’action.