Accueil / Actualités / Nathalie Conan-Mathieu, élue présidente de Nautisme En Finistère

Nathalie Conan-Mathieu, élue présidente de Nautisme En Finistère

CONAN NathalieNathalie CONAN-MATHIEU, conseillère générale du canton de Fouesnant et membre de la Commission Insertion et Economie, a été élue présidente de Nautisme En Finistère (NEF) lors de la réunion du Conseil d’administration du 17 mai 2011.

« C’est un formidable défi qui s’annonce pour moi. NEF est un établissement départemental qui agit aux quotidien auprès des collectivités, des centres nautiques, de la filière économique pour assurer le développement du nautisme dans le Finistère.

J’ai précisé plusieurs points lors de ce conseil d’administration.

D’abord, le travail sera poursuivi dans la continuité de ce qu’a fait Dominique Trétout, ancienne conseillère générale de Crozon et présidente de NEF pendant sept années. Le mandat sera certes court allant jusqu’en 2014 mais  NEF est une belle structure avec des activités diverses et variées dans le domaine du nautisme.

J’ai ainsi rappelé que le Conseil général du Finistère s’est investi dans six priorités stratégiques dont la mer et le littoral. En outre, dans la réflexion menée autour de la marque « Finistère » la maritimité de notre territoire est un enjeu fort et qui se dégage de manière naturelle.

Enfin, engagée dans un Agenda 21 depuis 2004, les questions de développement durable sont incontournables. 

Il est difficile de tracer une feuille de route exhaustive jusqu’en 2014 car il y a beaucoup d’action entamées et qui doivent être menées au bout.

Toutefois, j’ai souhaité pointé deux missions:

* La dimension européenne de l’action de nautisme en Finistère à travers le projet Interreg. Nous sommes au bout d’un processus engagé depuis quelques années sur le développement nautique de l’espace atlantique et qui va se conclure en octobre prochain à Brest mais dès à présent, il faut réfléchir à la poursuite de cette action.

* Le livre bleu, débuté en 2008 va s’achever en 2014. Il faut anticiper rapidement un nouveau schéma et démarrer dès 2012 les réflexions sur un nouveau livre bleu intégrant ainsi les expériences acquises dans le domaine du développement durable, dans le domaine des réseaux européens. »