Accueil / Actualités / SRADDET : Présentation de la contribution Finistérienne

SRADDET : Présentation de la contribution Finistérienne

A l’issue de la commission permanente du 2 octobre 2017, Nathalie SARRABEZOLLES a souhaité présenter, par le directeur de l’Agence d’urbanisme du Pays de Brest, le projet de contribution Finistérienne au schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET). Cela s’inscrit dans le processus de concertation engagé par la Région Bretagne.  

Ce document, a rappelé la Présidente du Conseil départemental est « aussi important sur la forme qu’essentiel sur le fond.  Il faut en effet souligner la dimension collective de la démarche de cette contribution. L’objectif est d’exprimer une ambition, un cap vis-à-vis du schéma régional. C’est un document politique qui marque notre attachement à ce que l’ouest breton soit véritablement pris en considération dans le Sraddet. »

Portée par les EPCI et le Département du Finistère,  elle vise à consolider l’étape de diagnostic des enjeux perçus par le Conseil régional et à poursuivre le dialogue sur les priorités de développement de notre territoire. Deux axes de réflexions ont été privilégiés : Le premier porte sur la nécessité de travailler à l’aménagement équilibré du territoire breton. Le second pose un diagnostic des transitions actuelles et à venir à prendre en compte afin de favoriser l’innovation sur notre territoire.

  • Travailler à l’aménagement équilibré du territoire breton

Cette contribution rappelle la nécessité de préserver un développement équilibré du territoire breton.  L’accessibilité et le développement de la mobilité vers et au sein de l’Ouest breton constitue donc l’une de nos priorités. Cela passe par la consolidation et, si nécessaire, le renforcement de l’offre globale de transports tant du point de vue des aménagements aéroportuaires, ferroviaires, routiers que de l’offre de transports en commun.

De plus, il convient de prendre au compte dans ce schéma la nécessité de consolider les filières d’excellence qui font la richesse de notre territoire (agro-alimentaire, économie maritime, économie numérique, santé, tourisme, enseignement supérieur…) tout en accompagnant les filières émergentes. La poursuite de l’accueil et de la coopération des centres décisionnels publics ainsi que le souci d’une offre attractive pour l’accueil des centres décisionnels privés vont en ce sens.

Enfin, le développement d’équipements culturels de qualités et la préservation d’une offre touristique diversifiée sont à encourager car ces activités contribuent au rayonnement de l’Ouest breton à grande échelle.

  • Diagnostic des transitions actuelles et à venir

Le territoire breton doit s’adapter aux transitions (démographique, numérique, écologique et économique), pour cela la contribution finistérienne rappelle la nécessaire prise en compte de l’évolution du système agricole et notamment de la nécessité de le réinterroger dans sa « dimension durable ».

De même, la question de la formation conditionne fortement l’équilibre territorial, le Sraddet devra faciliter la déclinaison territoriale des modèles économiques retranscrits à l’échelle régionale par la Glaz économie. En outre, le volet maritime dans sa globalité devra nécessairement être intégré comme essentiel à notre territoire.

Le développement du numérique est également fondamental. Le renforcement de la filière des Technologies de l’Information et des Communications (TIC) en Bretagne constitue un enjeu de taille.

Enfin, le maintien d’une offre attractive en matière de logement, la prise en compte de la question écologique notamment par le développement des énergies renouvelables, sont aussi des priorités à prendre en considération pour un développement régional équilibré.

Scroll To Top