Accueil / Actualités / Travail sur le nouveau schéma départemental en faveur des personnes handicapées

Travail sur le nouveau schéma départemental en faveur des personnes handicapées

Le Conseil général prépare un nouveau schéma départemental en faveur des personnes handicapées.

Depuis plus d’un an, un comité de pilotage réunit l’ensemble des partenaires, associations, Agence Régionale de Santé, Conseil général, pour suivre sa préparation.

La restitution des travaux de réflexion a été faite devant l’ensemble des partenaires ce jeudi 4 avril. De nombreuses propositions ont été avancées pour répondre de manière adaptée et coordonnée aux besoins de prise en charge des personnes handicapées quel que soit leur degré d’autonomie et aux différentes préoccupations.

Le précédent schéma, adopté en 2006, avait identifié trois enjeux majeurs :
– le vieillissement des personnes handicapées
– l’accompagnement à domicile
– la coordination sanitaire et médico-sociale

Il avait été accompagné d’un effort important en ouverture de places et de services dont certains sont encore en attente de réalisation. Le département du Finistère est aujourd’hui le département breton le mieux équipé et se situe à un bon rang au niveau national.

L’analyse des besoins, à partir de l’étude des listes d’attente, montre qu’il faut poursuivre l’effort. Déjà, a été décidé par anticipation, sans attendre le vote du 4ème schéma, l’ouverture de places (15 places en accueil de jour dans le nord et 33 places en foyer de vie à Quimper).

Le futur schéma devra tenir compte des évolutions observées depuis l’adoption de la loi de 2005 dont l’objectif est l’inclusion des personnes handicapées marquée en particulier par la scolarisation des enfants porteurs de handicap dans l’école de leur quartier.

Au-delà de l’identification de services et de places complémentaires, le Conseil général propose que le 4ème schéma :

  • mette en place une commission départementale de régulation afin de permettre une plus grande fluidité entre les orientations et les places disponibles;
  • engage une réflexion pour étudier un projet d’établissement à destination des jeunes adultes en quête d’autonomie;
  • recherche des propositions diversifiées pour les besoins des personnes handicapées vieillissantes, et développé l’accompagnement à domicile, en établissement, en famille d’accueil ou dans les EHPAD à travers des unités spécifiques;
  • poursuive l’offre de solutions adaptées à toutes les tranches d’âges malgré les budgets contraints dont disposera le Conseil général.

Le Conseil général délibérera le 20 juin prochain lors sa prochaine séance plénière.

Scroll To Top